top of page
  • Photo du rédacteurACAS

Publication du Projet 2024 de l'ACAS : Parcours et psychique du migrant

I.- Préambule

Les guerres, la famine, le manque de travail et plusieurs autres raisons poussent

tous les jours femmes, enfants, hommes et vieillards sur le chemin de l’exil.

Ces dures raisons des départs, les conditions de voyage ; airs, routes, mers et les

conditions d’accueil dès l’arrivée au pays d’accueil influent-elles sur les conditions

psychologiques du migrant au point de l’amener à produire des attitudes qui

compromettent le Vivre Ensemble ? Tel que ce qui se passe au Centre de Boudry ?

Ou la prise en otage dans un train près d’Yverdon ? Avec ce Forum, nous tenterons

de comprendre ce qui est à la base de ces incivilités, les analyser et dégager des

pistes qui peuvent servir à endiguer ces comportements.


II.- Population cible

Ce projet s’adresse aux migrants, aux autochtones et à l’autorité chargée de la

migration.


III.- Description

Nous partirons des expériences et témoignages des gens qui ont fait des kilomètres

à pieds à travers les déserts. Les gens qui ont fait le voyage par la mer et ceux qui

ont voyagé par les airs.

Dans tous ces cas, ces personnes sont sorties traumatisées de ces différentes

expériences. Nous pensons que ce choc psychologique (le traumatisme) est de

beaucoup dans le comportement de ces gens une fois arrivées au pays de

débarquement voulu ou celui où l’on y reste faute de pouvoir poursuivre son

chemin.

Le cas des enfants, adolescents et mineurs, accompagnés ou non, est très

préoccupant. Car ce traumatisme risque d’affecter durablement et gravement leur

vie et perturber le Vivre Ensemble. Surtout lorsque l’on se souviendra qu’il est fort

probable qu’ils soient amenés à construire leur vie ici.


IV.- Objectif poursuivi

Ce projet permettra au migrant de faire une rétrospective sur son parcours, son

comportement et ses impacts sur le Vivre Ensemble.

Informer les autochtones sur les conditions suicidaires des parcours du migrant

dans le but d’améliorer le regard porté sur celui-ci et de fluidifier leurs rapports.

Il donnera à l’autorité en charge de la migration des informations lui permettant de

mieux élaborer sa politique d’accueil et d’encadrement du migrant en général et

celui du mineur en particulier.


Question :

Vous avez l'intention de thématiser les parcours souvent traumatisants à travers le

désert et la mer. Il est possible que cela déclenche des re-traumatismes chez les

personnes concernées. Comment comptez-vous gérer les sentiments, les peurs et la

tristesse qui pourraient surgir lors de votre congrès ?


Selon nous, le fait d’en parler peux amener à banaliser la problématique et la rendre

plus digeste pour les concernés. Cela permettra de les sortir de leur isolement ou

enfermement psychique. Nous allons les écouter sans les condamner tout en leur

indiquant que ce n’est pas la meilleure voie (Désert, la mer…). Le fait de se retrouver

au milieu de plusieurs autres migrants pour en parler, leurs donnera confiance. Le fait

aussi de se confronter aux non migrants et aux autochtones qui les écoutent avec

attention et amour, les mettra aussi en confiance et surtout leur permettra de constater

qu’ils ne sont pas marginalisés. Que les groupes associatifs sont des lieux où ils

peuvent trouver une écoute bénéfique et s’ils ne savent pas à qui s’adresser, ces

milieux associatifs peuvent les orienter vers des institutions qui sont disposées à les

aider et vers les groupes religieux où ils peuvent trouver un soutien spirituel. Ces

traumatismes ressortiront bien sûr. Je dirai même que c’est le but. Mais le fait de se

trouver devant un public très diversifié dans sa composition et homogène dans le souci

d’apporter un soutien, les victimes se sentiront comme des personnes endeuillées au

milieu de celles venues les soutenir, les consoler. Le but étant de les outiller à

surmonter/dominer ces émotions. Et surtout se sentir socialisés.


Ce projet est réalisé en lien avec l’organisation suisse d'aide aux réfugiés : https://www.osar.ch/journees-du-refugie-2024


Téléchargez la présentation du projet ici :

Projet ACAS 2024
.pdf
Télécharger PDF • 146KB

Pour le Comité de l'ACAS

Armando Okito

Président

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page